Tout savoir sur les pannes les plus fréquentes

Sur la route, nous craignons tous la panne de notre véhicule. Découvrez quelles sont les pannes les plus fréquentes pour apprendre à rapidement les identifier!

Les pannes les plus fréquentes en voiture

Le site CarGarantie a réalisé une étude publiée en Juillet 2019 portant sur les pannes les plus fréquemment rencontrées sur les voitures d’aujourd’hui. Réalisée sur plus d’un million de contrats de garantie, cette étude met en avant les pannes suivantes :

  1. Pannes de systèmes d’alimentation pour les véhicules neufs comme d’occasion (turbocompresseur par exemple)
  2. Pannes d’installation électrique
  3. Pannes moteur (plutôt pour les véhicules d’occasion)
  4. Pannes d’électronique de confort (plutôt pour les voitures neuves)

Parmi ces pannes, ce sont les dysfonctionnements du moteur qui coûtent le plus cher au conducteur, quel que soit le modèle de voiture dont il est le propriétaire. Viennent ensuite les pannes de systèmes d’alimentation, les pannes de boîtes de vitesse sur les véhicules d’occasion, et les pannes d’installation électrique sur les véhicules neufs.

Des voitures de plus en plus fiables

Malgré ces pannes, il faut tout de même prendre en compte que les véhicules d’aujourd’hui sont plus fiables et tombent ainsi en panne plus tardivement.

On constate en effet que si 1 voiture d’occasion sur 5 connaît une panne avant la barre de 25 000 kilomètres, seuls un quart des véhicules neufs sont concernés par des sinistres à cette échéance. Selon l’étude proposée par CarGarantie, 80,9% des voitures d’occasion utilisent une garantie contre seulement 46,7% des véhicules neufs. Enfin, les véhicules auraient tendance à tomber plus souvent en panne une fois la barre des 360 jours dépassée : un cas qui concerne plus de 53% des voitures d’occasion et près de 20% des véhicules neufs.

Autoréparation ou centre auto ?

Si les pannes sont moins fréquentes, elles coûtent plus cher à réparer. Les frais de réparation sont ainsi passés de 502€ en 2017 à 527€ aujourd’hui.

Cela s’explique notamment par les nouvelles technologies utilisées dans les voitures neuves, qui sont plus onéreuses à remplacer ou à réparer et qui nécessitent des formations spéciales de la part des professionnels d’un centre auto. Pour les petites pannes, les français semblent avoir ainsi fait le choix de l’autoréparation : une pratique qui concernerait 28% des automobilistes selon un observatoire lancé par Oscaro et BVA*. Et, surprise, il ne s’agit pas que d’une activité masculine : 40% des adeptes de l’autoréparation sont des femmes !

*Observatoire BVA/Oscaro : https://drive.google.com/file/d/1PKF59Wkkp8c2fc2OAE9vtZQNt3_6ju-Q/view

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *