Comment avoir une conduite responsable ?

L’entretien de votre voiture passe avant tout par votre attitude au volant. Un automobiliste prudent ne connaît pas d’accident et conserve le bonus de son assurance auto. Alors, pour limiter la casse, il faut adopter des réflexes de sécurité et une conduite responsable, pour les autres, pour l’écologie et pour soi. Voici quelques précautions à prendre.

Ajuster son allure et réguler sa vitesse

Première règle de sécurité : adapter sa vitesse. Plus de 26% des accidents de la route mortels sont liés à une conduite excessive. Alors, on lève le pied de la pédale et on régule sa vitesse. Respecter les limites de vitesse est évidemment obligatoire mais vous pouvez également anticiper votre allure selon la distance qui vous sépare des autres véhicules.

Il est facile de sous-estimer les dangers d’une grande vitesse sur les routes. Pourtant, les conséquences sont là. Réduction du champ de vision, augmentation de la distance de freinage, choc plus grave en cas de collision… Mieux vaut donc suivre la vitesse réglementée. De plus, cela réduira votre fatigue et votre stress !

Conduire sobre pour garder le contrôle

Rouler avec trop de grammes d’alcool dans le sang est dangereux, peu importe l’état dans lequel vous pensez vous trouver. Alcoolisé, vous ne tenez pas la route. Lorsque vous prenez le volant, vous devez impérativement être sobre. On s’adresse avant tout aux jeunes conducteurs qui, tout droit sortis de la conduite supervisée, s’empressent de se rendre en voiture aux soirées.

Si vous avez bu, mieux vaut rester sur place jusqu’au lendemain. Chaque année, l’alcoolémie provoque des centaines d’accidents de la route. L’alcool perturbe votre coordination et réduit votre temps de réaction.

Être bien éveillé en prenant la route

Lorsque vous conduisez, tous vos sens doivent être en alerte et votre concentration doit être optimale. Si vous sentez la fatigue pointer le bout de son nez et que vous piquez du vôtre, il est temps de faire une pause sur une aire d’autoroute.

Des pauses de quinze minutes sont conseillées toutes les deux heures pour les longs trajets. Vous évitez ainsi la somnolence au volant, qui coûtera bien chère en réparation et en prime d’assurance. Attention, la fatigue se fait plus facilement ressentir entre 14h et 16h et la nuit, notamment au petit matin entre 5 et 8h.

Préparer son trajet en avance

Sur la route des vacances, au beau milieu de nulle part, une panne d’essence ou mécanique coûte chère, en plus d’être véritablement contraignante. Pour éviter les incidents de ce type, vous devez préparer votre trajet en avance.

Réalisez un check-up complet de votre voiture : des pneus aux feux de signalisation, en passant par le niveau des liquides et le filtre à air. Si la mécanique n’est pas votre fort, vous pouvez réaliser un examen en garage auto pour plus de sécurité.

Adopter une écoconduite

Une conduire sûre, c’est aussi une conduite éco-responsable. Aujourd’hui, l’écoconduite est au cœur du Code de la route, qui encourage les automobilistes à être plus respectueux de l’environnement avec leur véhicule.

Il s’agit avant tout de bon sens : une allure adaptée à la route pratiquée, des vitres fermées, une vitesse constante ou encore l’anticipation des déplacements des autres conducteurs pour limiter les freinages. Des formations d’écoconduite sont proposées aux plus intéressés ! Voilà cinq points qui devraient vous garantir un véhicule en bon état pendant longtemps. On oublie trop souvent qu’une conduite contrôlée réduit les risques d’accident et limite donc les frais d’entretien et de réparation. Alors, prêt à anticiper les dégâts en adoptant une conduite (éco)responsable 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *